never established

CCCF / Thomas Brun

DONS / DONATIONS

Thomas Brun

Avec ce bouton Paypal, vous pouvez faire un don ciblé à Thomas Brun, ainsi qu’aux associations auprès desquelles nous ferons nous-mêmes un don (pour rappel Artists Relief Project, The Blues Foundation, Help Musicians UK, Médecins du Monde et Navajo Hopi Solidarity)… ///// With this PayPal button, you can donate directly to Thomas brun, as well as the aid organizations to which we ourselves will donate (as a reminder Artists Relief Project, The Blues Foundation, Help Musicians UK, Médecins du Monde and Navajo Hopi Solidarity)… THANK YOU ON THEIR BEHALF… ///// 1 = 5€ ; 2 = 10€ ; 3 = 15€ ; 4 = 20€…

€5,00


LIVE CONCERT

Concert :

CCCF-TB.jpg

Soundcheck :

BIO FR

Thomas Brun avait un rêve simple. Il voulait jouer la musique qu’il voulait entendre, voyager à travers le monde, guitare sur le dos, vivre pour le moment et raconter ses histoires, diffuser ses sons et ses rêves. C’est en jouant dans le circuit des pubs parisiens, où des artistes tels qu’Elliot Smith et Wilco venaient l’écouter, que Thomas a développé une base de fans grandissante. Pour faire connaître ses talents à une échelle plus large que les petits concerts qu’il donnait, Thomas a sorti son premier disque autoproduit.
En 2001, Thomas s’est rendu au cœur de l’Amérique pour capturer un son authentique. C’est dans l’Indiana que Thomas s’est associé à un ensemble de musiciens locaux, dont certains vétérans du groupe de John Cougar Mellencamp. Après dix jours de travail intense, il avait enregistré, mixé et produit son premier album, « all ». À son retour en France, il forme un groupe, « The Broken Wings », auquel il ajoute des musiciens forts comme Fred Parcarbe (qui a collaboré avec le bassiste de Eels et le batteur de REM, entre autres) et prépare une tournée dans son pays natal…
Thomas Brun et les Broken Wings ont joué dans toute la France, se produisant notamment dans les plus prestigieuses salles parisiennes. Son travail acharné et ses tournées constantes ne sont pas passés inaperçus. Thomas a été sélectionné en 2003 comme le meilleur artiste autoproduit par la FNAC, le plus grand distributeur de musique en France, et il a ensuite signé avec le label indépendant Next Music, qui a sorti « all » en France, en Allemagne et en Suisse en novembre de cette année-là. Next Music donne carte blanche à Thomas, une liberté qui rappelle l’indépendance donnée à des artistes comme Beck, dont les premiers albums, très riches en samples, présentaient des influences musicales très diverses.
Thomas, pour sa part, apprécie de nombreuses variétés de musique et leurs interrelations, ce qui se reflète dans l’habile fusion du folk, du rock, de la pop, de la soul et de la country dans ses chansons, son mélange unique de pure Americana. Il croit qu’en restant fidèle à un simple amour de la mélodie et des paroles, il est possible d’être une force dans le monde de la musique sans avoir recours à de fausses poses, au glamour ou à la brillance des albums surproduits.
Le deuxième album, plus une pièce d’ensemble que le premier, plus dépouillé, est en cours de préparation. Il comprend « Spanish Disco », qui sera certainement un succès underground, ainsi que d’autres propositions qui illustrent les prouesses lyriques et musicales de Thomas. Thomas a commencé à interpréter certains des morceaux de ce deuxième album lors de ses récentes tournées, au cours desquelles il a joué avec la légende de Woodstock « Canned Heat » et chanté avec Gary Louris des « Jayhawks ». L’hiver dernier, il a effectué sa première tournée américaine dans le Midwest avant de donner plusieurs concerts dans tout le Royaume-Uni. Cet automne, il prévoit un retour outre-Atlantique pour des spectacles au Canada et aux États-Unis après la fin du circuit très chargé des festivals d’été européens. Un nombre croissant de fans, des critiques élogieuses, un deuxième album en préparation et un programme complet de spectacles : il semblerait que ce ne soit que le début pour cet artiste extrêmement talentueux et ambitieux.

Nick Tusker

BIO ENG

Thomas Brun had a simple dream. he wanted to play the music he wanted to hear, to travel the world, guitar on his back, living for the moment and telling his stories, spreading his sounds and his dreams. It was playing around the Parisian pub circuit, where artists such as Elliot Smith and Wilco came to listen to him, that Thomas developed a growing fan base. To showcase his talents on a wider scale than the small gigs he was playing Thomas released his first self produced record.
In 2001 Thomas headed to the American heartland aiming to capture an authentic sound. It was in Indiana, that saw Thomas link up with an assortment of local musicians, including some veterans of John Cougar Mellencamp’s band. After ten intense days of work, he had recorded, mixed, and produced his first album, « all ». On his return to France, he formed a band, ‘The Broken Wings’, adding strong musicians like Fred Parcarbe (who has collaborated with the bassist from Eels and the drummer from REM, among others) and prepared a tour throughout his home country…
Thomas Brun and the Broken Wings played venues all across France, in the process performing at some of the most prestigious Parisian venues. His hard work and constant touring did not go unnoticed. Thomas was selected in 2003 as the best self-produced artist by FNAC, France’s largest music retailer, and he later signed with the independent label Next Music, who released « all » in France, Germany and Switzerland in November of that year. Next Music gives Thomas a carte blanche, a freedom which recalls the independence given to the likes of Beck, whose early, sample-heavy albums exhibited a range of divers musical influences.
Thomas, for his part, has an appreciation of many varieties of music and their interrelationships, a fact reflected in the skilful fusion of folk, rock, pop, soul and country in his songs, his unique blend of unadulterated Americana. He believes that, by remaining faithful to a simple love of melody and lyrics, it is possible to be a force in the music world without recourse to fake poses, glam or the slick sheen of overproduced albums.
The second album, more of an ensemble piece than the more stripped-down debut, is currently being prepared. It includes « Spanish Disco », sure to be an underground hit, as well as other offerings typifying Thomas’s lyrical and musical prowess. Thomas has begun to perform some of the pieces off this second album in his recent tours, during which he played with Woodstock legends ‘Canned Heat’ and sang with Gary Louris of the ‘Jayhawks’. Last winter he completed his first US tour in the midwest before playing several gigs all around the UK. This fall he plans a return across the Atlantic for shows in Canada and the States after the busy European summer festival circuit is over. A growing fan base, critical accolades, a second album in the works, and a full line-up of performances : it would appear that this is just the beginning for this immensely talented and ambitious artist.

Nick Tusker

LINKS

http://www.thomasbrun.com

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :