never established

CCCF / Archie Lee Hooker & The Coast To Coast Blues Band

DONS / DONATIONS

ARCHIE LEE HOOKER & THE COAST TO COAST BLUES BAND

Avec ce bouton Paypal, vous pouvez faire un don ciblé à Archie Lee Hooker & The Coast To Coast Blues Band, ainsi qu’aux associations auprès desquelles nous ferons nous-mêmes un don (pour rappel Artists Relief Project, The Blues Foundation, Help Musicians UK, Médecins du Monde et Navajo Hopi Solidarity)… ///// With this PayPal button, you can donate directly to Archie Lee Hooker & The Coast To Coast Blues Band, as well as the aid organizations to which we ourselves will donate (as a reminder Artists Relief Project, The Blues Foundation, Help Musicians UK, Médecins du Monde and Navajo Hopi Solidarity)… THANK YOU ON THEIR BEHALF… ///// 1 = 5€ ; 2 = 10€ ; 3 = 15€ ; 4 = 20€…

€5,00


LIVE CONCERT

Concert :

Archie Lee Hooker bonne date.jpg

BIO FR

ARCHIE LEE HOOKER ET LE COAST TO COAST BLUES BAND

Archie Lee Hooker était le neveu de John Lee Hooker et est devenu son enfant adoptif lorsqu’il était adolescent. Aujourd’hui, il raconte à travers ses chansons la saga du célèbre bluesman. Un cadeau parfait pour les fans de
John Lee Hooker qui va découvrir des aspects peu connus de sa vie.

« Don’t Forget Where You Came From » chante Archie Lee Hooker dans son dernier album « Chilling« . Et d’où il vient, ce n’est pas beau à voir. Le comté de Quitman, au fond du delta du Mississippi, est l’un des comtés les plus pauvres de l’État le plus pauvre de la nation. Après la Seconde Guerre mondiale, plus de la moitié des habitants de la région avaient quitté les champs de coton pour travailler dans des usines du nord, dont certaines sont devenues des représentants bien connus du blues, comme l’oncle d’Archie, John Lee Hooker, un cousin, le joueur de guitare slide Earl Hooker, et aussi le pianiste Sunnyland Slim ou le harpiste James Snooky Prior. Ceux qui restaient à la maison étaient sans emploi et beaucoup avaient faim. En 1966, la région a reçu la visite du Dr Martin Luther King, qui a été ému aux larmes par la pauvreté abjecte qu’il y a découverte. Il voulait qu’une « Marche des pauvres commence à cette extrémité du monde ». Et c’est ce qu’il a fait. Un mois après l’assassinat du Dr King à Memphis TN. En mai 68, un train muletier quitte le comté de Quitman pour faire le voyage de 1 000 miles jusqu’à Washington DC afin de s’adresser au gouvernement. Le train muletier avait réalisé l’un des rêves du Dr King.

« Chilling » est un CD exprimant certains des hauts et des bas de ma vie, que j’aimerais vous faire découvrir. J’ai quitté les plantations du Mississippi à l’âge de treize ans et je me suis dirigé vers le nord sur la route 49 vers les lumières et la grande ville de Memphis, au Tennessee.

Je n’en croyais pas mes yeux en regardant le lévrier alors que nous approchions de la ville. Je n’avais jamais vu de rues pavées et de lampadaires avant. J’avais l’impression d’être dans un autre monde.

Inspirée par la scène musicale de Memphis, il ne m’a pas fallu longtemps avant de commencer à chanter avec mon premier groupe de gospel « The Marvellous Five ». Cependant, le fait de chanter du blues et de m’amuser comme un fou en décembre 1989 m’a permis d’emménager avec mon oncle John Lee, le Boogieman lui-même.

Entouré de grands musiciens jour après jour, j’ai ressenti le besoin de commencer à écrire ma propre musique pour partager les expériences de ma vie avec les autres. Les chansons « I’ve got reasons » et « 90 days » parlent d’une période plus sombre de ma vie qui s’est terminée par l’emballage de mes chaussures de blues et le départ pour la France où j’ai rejoint Carl Wyatt & the Delta Voodoo Kings pour une tournée européenne.

Finalement, après avoir soigneusement choisi les bons musiciens, j’ai trouvé mon groupe dans le beau pays du Luxembourg, Fred Barreto (Brésil) à la guitare solo, Matt Santos (Brésil) au Hammond & Harmonica, Nicolas Fageot (France) à la basse et Yves « Deville » Ditsch (Luxembourg) à la batterie. L’alchimie particulière au sein du groupe a conduit à son nom « Archie Lee Hooker & The Coast to Coast Blues Band ». Mon voyage ne s’arrête pas là, mais c’est ma vie dans la musique jusqu’à ce jour !

Mon dernier album « Chilling » est dédié au regretté John Lee Hooker qui aurait eu 100 ans le 22 août 2017. Merci John pour tout ce que tu m’as appris !

Archie Lee Hooker

BIO ENG

ARCHIE LEE HOOKER AND THE COAST TO COAST BLUES BAND

Archie Lee Hooker was John Lee Hooker’s nephew and became his foster child when he was a teenager. Today he is telling through songs the saga of the famous bluesman. A perfect gift for the fans of
John Lee Hooker who will discover little known aspects of his life.

“Don’t Forget Where You Came From” sings Archie Lee Hooker in his latest album “Chilling“. And where he comes from is not a pretty place. Quitman county, deep down in the Mississippi Delta is one of the poorest counties of the poorest state in the nation. After WW2, more than half of the area residents had left the cotton fields to work in factories up north, some of whom became well known exponents of the blues such as Archie’s uncle, John Lee Hooker; a cousin, the slide guitar player Earl Hooker; and also the piano player Sunnyland Slim or the harp player James Snooky Prior. Those who stayed home were devoid of jobs and many were hungry. In 1966 the area was visited by Dr Martin Luther King who was moved to tears by the abject poverty he discovered there. He wanted a “Poor People’s March to begin at this end of the world”. And it did. One month after Dr King assassination in Memphis TN. In May ’68, a Mule train left Quitman county to make the 1, 000 mile journey to Washington DC to address the government. The Mule Train had fulfilled one of Dr. King’s dreams.

“Chilling” is a CD expressing some of my life’s ups and downs, which I’d like to take you on a journey through. I left the plantations of Mississippi at thirteen years of age and headed up north on highway 49 to the bright lights and big city of Memphis Tennessee.

I couldn’t believe my eyes looking out of the greyhound as we approached the city. I had never seen paved streets and street lights before. It felt like a different world.

Inspired by the Memphis music scene, it didn’t take long before I began singing with my first gospel group “The Marvellous Five”. However, singing the Blues and having some big ass fun finally came about in December of ‘89 when I moved in with my uncle John Lee, the Boogieman himself.

Surrounded by great musicians day in and day out I felt the need to start writing my own music to share my life’s experiences with others. The songs “I’ve got reasons” and “90 days” talk about a darker period of my life which ended with the packing of my blues shoes and embarking on a life changing move to France where I joined Carl Wyatt & the Delta Voodoo Kings to tour Europe.

Eventually, after carefully choosing the right musicians, I finally found my Band in the beautiful country of Luxembourg, Fred Barreto (Brazil) on lead guitar, Matt Santos (Brazil) on Hammond & Harmonica, Nicolas Fageot (France) on bass and Yves “Deville” Ditsch (Luxembourg) on Drums. The special chemistry within the band led to its name “Archie Lee Hooker & The Coast to Coast Blues Band”. My journey doesn’t end here, but this is my life in music up to this day!

My latest album “Chilling”  is dedicated to the late great John Lee Hooker who would have turned 100 on August 22 nd 2017. Thank you John for all that you taught me!

 

Archie Lee Hooker

LINKS

http://archieleehooker.com

YouTube

Facebook

Instagram

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :