never established

CCCF / Little Bob

 

DONS / DONATIONS

LITTLE BOB

Avec ce bouton Paypal, vous pouvez faire un don ciblé à Little Bob, ainsi qu’aux associations auprès desquelles nous ferons nous-mêmes un don (pour rappel Artists Relief Project, The Blues Foundation, Help Musicians UK, Médecins du Monde et Navajo Hopi Solidarity)… ///// With this PayPal button, you can donate directly to Little Bob, as well as the aid organizations to which we ourselves will donate (as a reminder Artists Relief Project, The Blues Foundation, Help Musicians UK, Médecins du Monde and Navajo Hopi Solidarity)… THANK YOU ON THEIR BEHALF… ///// 1 = 5€ ; 2 = 10€ ; 3 = 15€ ; 4 = 20€…

€5,00


LIVE CONCERT

Concert :

Little Bob.jpg

BIO FR

Tout a commencé autour du grand port du nord de la France.
Un trou grisâtre, balayé par le vent, appelé Le Havre.

Tant visuellement qu’au niveau de l’esprit qui y règne, Le Havre est en France ce qui se rapproche le plus de Liverpool, Détroit ou Newark
(New Jersey) avec son lot de pétroliers, de raffineries, d’usines chimiques
ou automobiles, d’entrepôts, de dockers etc …

C’est de là que vient LITTLE BOB, et pour ceux pour qui ces choses là ont
de l’importance, sachez que l’histoire de LITTLE BOB est parsemée
de tous les bons ingrédients du Rock ‘N’Roll.

BOB en connaît plus que quiconque en matière de rues et bas fonds.
Cela fait un moment qu’il est sur le créneau, jouant dans les endroits les plus retirés, traçant la voie à mesure qu’il sillonnait le pays, tournant inlassablement comme si sa vie en dépendait.

Partout en Europe et surtout en Grande Bretagne (plus de 300 concerts), attirant à ses prestations les plus intraitables des rocks critiques
qui se fendirent d’articles dithyrambiques sur le « hurleur d’un mètre soixante pas plus » et son « Heavy R’n’B » blanc. Ou peut-être s’agissait-il
de « Hard Core Garage Pub Rock » ? Les hebdomadaires brittons
« New Musical Express », « Sound » et « Melody Maker » allèrent jusqu’à
le surnommer le « MC5 » ou « Dr Feelgood » français.

LITTLE BOB est un des pionniers du Rock français, à ne pas confondre évidemment avec le Rock EN français. En effet, à ce jour, Bob chante toujours en anglais, et ce depuis l’époque où le simple fait de s’exprimer aussi était au minimum un gage de qualité, distinction et swing par rapport
à la variété française. Non pas que Bob n’aime pas la langue de Voltaire, mais il estime, en esthète de la musique qu’il aime, que c’est mieux ainsi !

LITTLE BOB voue un véritable culte à la façon de chanter des « vocalistes »
du Rock et du Blues, de Little Richard à Howling Wolf ou Eric Burdon,
qu’il a aujourd’hui rejoint dans le cercle des grands et, pour lui, brailler en anglais représente toujours un parti pris, un pacte délibéré, une révolte profonde contre les lois du « Show Biz » et les « quotas » des médias audiovisuels . Il sait évidemment que cela l’empêche de toucher et d’être suivi par un public plus important.

Avec sa voix qui hurle aux étoiles il chante le Rock et le Blues qui nous soulèvent la peau et tourmentent nos sens.

L’essentiel est là : une des plus belles voix du Rock qui balance comme personne des ballades poignantes et émouvantes, des Blues lancinants
et des Rocks torrides.

Avec le temps son Rock a évolué vers une musique plus profonde, plus basique, plus près des racines, certainement moins speed et moins « bruyante », mais toujours aussi puissante et envoûtante.

A l’image d’un Bruce Springsteen ou un Neil Young, LITTLE BOB met en pratique une « certaine idée » du Rock’n’Roll, il a cet ingrédient magique
qui fait la différence dans le coeur de ses fans : l’innocence, la ferveur, l’ingénuité et le pouvoir de l’émotion brute.

BIO ENG

It all started around the great port of northern France.
A grayish, windswept hole called Le Havre.

Both visually and in terms of the spirit that reigns there, Le Havre is in France the closest thing to Liverpool, Detroit or Newark.
(New Jersey) with its share of tankers, refineries, chemical plants…
or cars, warehouses, dockers etc …

That’s where LITTLE BOB comes from, and for those for whom these things have
of importance, know that the history of LITTLE BOB is strewn
of all the good Rock ‘N’ Roll ingredients.

BOB knows more about the streets and shallows than anyone else.
He’s been on the niche for a while, playing in the most secluded places, blazing a trail as he criss-crossed the country, tirelessly touring as if his life depended on it.

All over Europe and especially in Great Britain (more than 300 concerts), attracting critical rock stars to his most intractable performances.
who cracked with rave reviews of the « six-foot tall screamer » and his white « Heavy R’n’B ». Or maybe it was
of « Hard Core Garage Pub Rock »? Britton’s Weekly
« New Musical Express », « Sound » and « Melody Maker » went so far as to…
nicknamed him the French « MC5 » or « Dr. Feelgood. »

LITTLE BOB is one of the pioneers of French Rock, not to be confused of course with French Rock EN. Indeed, to this day, Bob still sings in English, and this since the time when the simple fact of expressing himself was at least a pledge of quality, distinction and swing compared to
to the French variety. Not that Bob doesn’t like Voltaire’s language, but he believes, as an aesthete of the music he loves, that it’s better that way!

LITTLE BOB devotes a real cult to the way « vocalists » sing.
from Rock and Blues, from Little Richard to Howling Wolf or Eric Burdon,
He has now joined the circle of the greats and, for him, bawling in English still represents a bias, a deliberate pact, a deep revolt against the laws of « Show Biz » and the « quotas » of the audiovisual media. He obviously knows that this prevents him from reaching and being followed by a larger audience.

With his voice screaming to the stars, he sings the Rock and Blues that lift our skin and torment our senses.

The essential is there: one of the most beautiful voices of Rock who swings like nobody else poignant and moving ballads, haunting Blues…
and the Hot Rocks.

Over time his Rock sound has evolved towards a deeper, more basic music, closer to the roots, certainly less speed and less « noisy », but still as powerful and bewitching as ever.

Like a Bruce Springsteen or a Neil Young, LITTLE BOB puts into practice a « certain idea » of Rock’n’Roll, he has this magic ingredient
that makes the difference in the hearts of his fans: innocence, fervour, ingenuity and the power of raw emotion.

LINKS

http://littlebobbluesbastards.fr

Facebook

YouTube

Instagram

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :