never established

CCCF / Ragdoll

 

DONS / DONATIONS

RAGDOLL

Avec ce bouton Paypal, vous pouvez faire un don ciblé à Ragdoll, ainsi qu’aux associations auprès desquelles nous ferons nous-mêmes un don (pour rappel Artists Relief Project, The Blues Foundation, Help Musicians UK, Médecins du Monde et Navajo Hopi Solidarity)… ///// With this PayPal button, you can donate directly to Ragdoll, as well as the aid organizations to which we ourselves will donate (as a reminder Artists Relief Project, The Blues Foundation, Help Musicians UK, Médecins du Monde and Navajo Hopi Solidarity)… THANK YOU ON THEIR BEHALF… ///// 1 = 5€ ; 2 = 10€ ; 3 = 15€ ; 4 = 20€…

€5,00


LIVE CONCERT

BIO FR

Ragdoll, a imposé sa puissance de feu au sein de la scène indépendante australienne depuis la sortie de son premier E.P en 2011. Formé en tant que trio et emmené par le chant incroyable de Ryan Rafferty, également bassiste, Ragdoll s’est construit une solide base de fans , non seulement dans son pays, mais aussi à l’étranger grâce aux différentes tournées qu’il a pu exécuter. Cam Barrett (batterie) et Leon Todd (guitare) complète ce trio magique dont le son se rapproche des grands noms du hard rock et du classic rock des années 70 et 80 (Led Zeppelin, King’s X, Rush…) mâtiné avec de fortes résonances grungy des années 90 (Pearl Jam, Soundgarden…).
C’est donc à Perth (Australie) que ce monstre a pris forme lorsqu’un ami commun a présenté Ryan à Leon et Cam.
« Entendre chanter Ryan pour la première fois fut une révélation. Il était impossible que nous ne soyons pas dans le même groupe, surtout que nous galérions depuis quelques années avec Leon pour trouver notre oiseau rare » – Cam Barrett
Ragdoll bâti alors son univers autour du chant puissant de Ryan et des riffs et soli ciselés de Leon. Dès septembre, le groupe entre en studio afin d’y enregistrer son premier E.P « Ragdoll Rock ». Les articles et commentaires sont extrêmement encourageants et le premier pressing est rapidement introuvable. Le trio s’attache alors à son successeur « Here Today ». Ce deuxième E.P estrésolument plus moderne et se veut plus redoutable.
« Ce fut un pas de géant. Les progrès étaient énormes et nous avons crée le son Ragdoll clairement bien défini et unique »- Ryan Rafferty
« Here and Today » reçoit des critiques dithyrambiques dans le monde entier. Le célèbre festival Rocklahoma  aux Etats-Unis invite Ragdoll à se produire aux côtés de Rob Zombie, Megadeth et Chickenfoot. Neuf mois après la sortie de son premier E.P, Ragdoll vivait déjà un rêve pour un jeune groupe. Sa prestation au Rocklahoma fut si imposante que le trio fut invité l’année suivante. En 2013, un troisième E.P voit le jour. « All I Want is Everything » est soutenu par 30 jours de tournée aux Etats-Unis et de 40 dates en Australie. « All I Want » devient la première vidéo officielle de Ragdoll.
« Tourner intensivement nous a permis d’aiguiser nos prestations et de grandir en tant que groupe. En tant que groupe indépendant, auto-financé et isolé du monde, nous a incité à nous prendre en charge et à ne laisser aucune opportunité nous filer sous le nez » – Leon Todd
La demande d’un album se fait pressante. Les E.P presque épuisées donnent prétexte à une sorte de compilation réunissant les deux premières œuvres. Remixées et remasterisées par Troy Nababan, « Ragdoll rewound » sort en 2014 et sert de support à la tournée fructueuse aux Etats-Unis se soldant par un concert au célèbre Whisky A Go Go à Los Angeles. Le single « Here Today » est nominé aux WAMI.
Une pause salvatrice se fait début 2015. Le trio se ressource et commence l’écriture de son vrai premier album. En mai 2015, la vidéo« Rewind Your Mind » est disponible sur Youtube. Le son se fait plus énorme. L’idée étant  d’emmagasiner des titres puissants afin de décupler d’énergie sur la scène.Enregistré sur quatre mois au Crank Recording en Australie, et produit par le fidèle Troy Nababan, « Back To Zero » se révèle un tour de force.  L’album réconcilie 40 années de rock dans son oeil cyclonique. Au lieu de s’appuyer sur le légendaire tryptique « sexe, drogues et rock’n’roll », Back To Zero explore des thèmes émotionnels et lyriques allant de l’aliénation technologique (Rewind Your Mind) à la dépendance des media sociaux (The World You Gave Us) en passant aussi par les violences conjugales (Letting Go) sans oublier de se questionner sur l’existentiel (Shine) . Back To Zero s’identifie au Raw Power et peut être décrit comme du Hair Grunge, évoquant les refrains accrocheurs des années 70 et 80 à la sauvagerie sonore du début des années 90.
« Il y a toujours eu un fossé  dans la musique rock entre les pré 80 et les Post 90. Ragdoll comble ce fossé entre vielle et nouvelle école. On établit un pont heureux entre les deux cohortes de fans en restant fidèle à l’éthique et à l’esthétique qui ont permis au Rock d’être si prisé au début de sa création » – Ryan Rafferty
L’ autre aspect lmpressionnant de Back To Zero est sa création. Sans aucun support financier, l’album a été produit grâce à l’argent collecté lors des 70 concerts effectués en Australie et USA en 2015. Ainsi, les nouveaux titres ont été essayé sur scène avant d’être aptes à être enregistré en studio. Il en résulte une honnêteté sans faille et une cohérence indicible transpirant sur chaque titre
« Nous avions juste l’intention de faire la musique que nous adorons écouter. Nous n’avons jamais envisagé de ressembler  à qui que ce soit ou de sonner comme tel groupe. Nous sommes étonnés et restons très humbles de voir que notre musique touche le cœur des gens du monde entier. Nous vivons un rêve éveillés. 

BIO ENG

Hard rock power trio Ragdoll have blazed a trail for independent Aussie rock music since releasing their début EP in 2011. Built around the classic trio format and lead by the incredible vocals of singer/bassist Ryan Rafferty, Ragdoll have built a solid fan base at home and abroad by compiling an impressive tally of releases backed by international touring. Drummer Cam Barrett and guitarist Leon Todd round out the trio with a sound that owes as much to the arena rock of the 70’s and 80’s as it does the grungey sounds of the post 90’s musical landscape.
Ragdoll came to life after Leon Todd (guitar) and Cam Barrett (Drums) were introduced by a mutual friend to Ryan Rafferty (bass and vocals), a regular on the Perth pub covers scene.
« After a few years trying to put our dream band together, hearing Ryan sing for the first time was a revelation. There was no way we couldn’t be in a band together ». – Cam Barrett
Building their sound around powerful vocal hooks and tight, riff driven arrangements, Ragdoll quickly entered the studio to record their first EP, « Ragdoll Rock ». Released in September 2011, the EP quickly sold out of it’s first pressing and garnered the band a solid home town following and positive reviews. Ragdoll immediately began working on a follow up EP, « Here Today », an altogether more modern and hard hitting release.
« We really hit our stride with Here Today, and in many ways I feel we created a clearly defined and unique Ragdoll sound » – Ryan Rafferty
Here Today » garnered rave reviews and international attention, culminating in Ragdoll being invited to play Rocklahoma festival in the USA alongside Rob Zombie, Megadeth and Chickenfoot. Merely 9 months after their first release, Ragdoll were living every young band’s dream and touring the heartland of the USA. Furthermore, their performance at Rocklahoma earned them an invitation back for the following year.
Another EP « All I Want Is Everything » followed in 2013, backed by a 30 show tour of the USA and another 40 shows in Western Australia to promote the EP. « All I Want » also saw the release of the first official Ragdoll music video, for the title track.
« Touring heavily really pushed us to hone our craft and grow as a band. Being a self funded, independent band from the world’s most isolated capital city means we have had to grab any and every opportunity we get with both hands. » – Leon Todd
Demand for a full length album lead to the release of « Ragdoll Rewound » in 2014, a compilation of the band’s first two EP’s remixed and remastered by long time collaborator Troy Nababan. « Ragdoll Rewound » was backed by two successful US tours, including a headlining slot at The Whisky A Go Go in LA, and saw an international release through Retrospect Records (USA) and Lion’s Pride Music (EU). Furthermore Ragdoll were nominated for a prestigious WAMI award for the song « Here Today ».
After a much needed break from touring at the start of 2015, Ragdoll began writing their first fully fledged album. The first single and video « Rewind Your Mind » was made available in May 2015 and ushered in an expansion to the band’s sound, in an attempt to capture more of the energy and power of their live show.
Recorded over 4 months at Crank Recording in WA and produced by Troy Nababan, Ragdoll’s debut album « Back to Zero » is tour de force, bringing together influences from over 40 years of rock music into sharp focus. Instead of the sex, drugs and rock’n’roll that is so typical of the genre, « Back to Zero » explores lyrical and emotional themes ranging from technological alienation (Rewind Your Mind), social media addiction (The World You Gave Us), domestic abuse (Letting Go) and the existential (Shine) without sacrificing the raw power of a Ragdoll live show. « Back to Zero » is best described as « Hair Grunge »; hooks reminiscent of the finest 70’s and 80’s rock with the aggression of the early 90’s.
« There has always been such a divide in rock music fans between the pre 90’s and post 90’s fans. We feel like Ragdoll is a band that happily bridges the divide between old and new school while still staying true to the aesthetics that made rock music so great in the first place. » – Ryan Rafferty
Perhaps the most impressive aspect of « Back to Zero » is the way in which it was created. With no label support or financial backing, Ragdoll instead hit the road throughout 2015 playing over 70 shows throughout Australia and the USA in order to fund the recording. In being able to road test new material and have control over the creative process, the result is a consistent and honest expression of the Ragdoll sound. Guitarist Leon Todd adds « We just set out to make music we ourselves love to listen to. We never set out to sound like anyone other than ourselves, and we’re astonished and humbled to see our music resonate with people all over the world. We’re living out a dream. »

LINKS

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :